Skip Navigation LinksAccueil > boite à mémoire juillet 2013

 

« Les anciens élèves de Kerbernez dans la fournaise de la grande guerre »
 


L’an prochain, la France commémorera  le centenaire du  déclenchement de la première guerre mondiale.
A cette occasion, la mairie de Quimper organisera une exposition alliant documents photographiques et correspondances de soldats. La Fondation a mis à disposition des archives municipales sa collection de correspondances entre les anciens élèves alors au front  et Monsieur Jacques directeur de Kerbernez à cette époque. Ces lettres sont particulièrement émouvantes car elles émanent d’orphelins qui dans l’enfer des tranchées maintenaient un lien à leur enfance et aux jours de paix.
Noël Le Guen est de ceux la. A travers ses lettres on peut suivre sa trajectoire dans ce conflit qui allait marquer douloureusement toutes les familles françaises. 

Noël Le Guen est d'abord versé 44ème RI colonial, caporal,  il est blessé dès 1914 et soigné à l'hôpital N° 28 de Nice. Bientôt caporal instructeur sur la côte d'Azur il participe à l'instruction militaire des soldats sénégalais en 1915. Il est ensuite nommé sergent au 5ème bataillon de tirailleurs sénégalais.  Dans ses lettres au directeur de Kerbernez,  il évoque son travail d'instructeur avec les troupes d'origine coloniale, les équipements inégaux de ses troupes de l'Empire par rapport aux troupes de métropoles, il décrit les relations entre les différentes ethnies sous le drapeau, parle des baraquements du camp de Péguières infesté de puces. Dès 1915 il veut repartir au front  pour se battre et être "tranquille pour toujours". Il évoque la façon de vivre des "boches" et les combats de 1916. Le directeur de Kerbernez (Monsieur Jacques) lui apprend en septembre 1917 qu'il vient d'avoir un fils (Raymond), En 1917, il part pour la Serbie, passe par l'Italie et la Grèce. après avoir été à l'école de perfectionnement de Valréas. Il est nommé sous lieutenant le 8 juin 1917. La correspondance semble alors s'interrompre où a été perdue.
 

Ci-dessous :  la correspondance complète de Noël Le Guen avec Monsieur Jacques.

 

coll. Archives municipales de la ville de Quimper.


Noël LE GUEN assis au centre

 

N. LE GUEN est au deuxième rang, troisième en partant de la droite.
 

 

Carte de N.LE GUEN du camp de VALREAS

LES CORRESPONDANCES

Lettre du 26 juillet 1916

 cliquer dessus pour l'agrandir

Lettre du 5 juillet 1917 page 1

 Cliquer dessus pour l'agrandir

Lettre du 5 juillet 1917 page 2

cliquer pour l'agrandir

 

Lettre du 5 juillet 1917 page 3

cliquer pour agrandir

Lettre du 5 juillet 1917 page 4

cliquer pour agrandir